Une solution
éco-responsable
une démarche
durable

La coupe, du bois, indispensable pour régénérer la forêt.

 

BARILLET ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Parce que l’exploitation forestière est notre cœur de métier historique, notre groupe a dès l’origine ancré la préservation des ressources naturelles et leur renouvellement dans ses valeurs.

C’est donc en toute logique que les scieries BARILLET et Henry MILLET utilisent des bois issus de forêts gérées durablement. Tout comme le réseau de distribution BARILLET, elles s’inscrivent ainsi en conformité avec la certification PEFC, référence française et européenne dans ce domaine.

Nous avons même choisi d’aller au-delà du simple respect de la législation environnementale en optant, au sein de nos scieries, pour un outil de production économe en consommation d’énergie.

PEFC - Barillet s'engage à promouvoir la gestion durable de la forêt

Le bois, puits de carbone

Pendant sa croissance en forêt, le bois est un « puits de carbone » : par le phénomène de photosynthèse, il absorbe le CO2 et produit de l’oxygène. Une fois coupé, dans le cadre d’une gestion durable des forêts, il stocke le CO2 durant toute sa période d’utilisation. En fin de vie, sa valorisation en ressource énergétique ou son réemploi font du bois une excellente réponse aux enjeux environnementaux.

L’arbre absorbe en forêt le CO2 présent dans l’atmosphère et en fin de vie, il se décompose et rejette une partie du carbone retenu pendant sa croissance, une autre partie étant stockée dans le sol.

S’il est récolté :

  • de nouveaux arbres poussent : le CO2 continue d’être absorbé.
  • le bois est utilisé : le carbone reste fixé dans les fibres. Les produits bois, tels que les constructions, les charpentes, les meubles, mais aussi les emballages et les papiers prolongent le stockage du carbone pendant leur durée de fabrication et leur durée de vie. On parle de « séquestration du carbone ». En moyenne, 1 m³ de bois permet de stocker 1 tonne de CO2.

Contrairement à l’idée reçue selon laquelle utiliser le bois contribue à la destruction des forêts, le développement de l’utilisation du bois permet de développer durablement les surfaces forestières. Donner une valeur marchande et développer une valorisation du bois est un gage de développement de la forêt. En Europe, la forêt se développe et le prélèvement de bois reste inférieur à sa production biologique. Utiliser du bois, et encore plus s’il est certifié, fait du bien à nos forêts.

 

L’arbre absorbe en forêt le CO2 présent dans l’atmosphère.

Le bois est un isolant thermique et phonique

Séchage naturel de bois découpésLe bois est un isolant thermique naturel adapté aux constructions de maisons

LE BOIS, UN MATÉRIAU NATURELLEMENT ISOLANT

Excellent isolant à la fois thermique et phonique, le bois isole 6 fois plus que la brique, 12 fois plus que le béton et 350 fois plus que l’acier.

Isolant acoustique

De l’avis des maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage, le bruit est ressenti comme une vraie nuisance du monde moderne.

De par sa structure cellulaire et sa faible densité, le bois offre un grand confort acoustique à condition de respecter une conception technique qui renforce le pouvoir d’isolation du bois.

Une bonne isolation acoustique doit répondre à la réduction de deux types de bruit :

  • Les bruits de chocs (bruits de pas, de déplacements, les chutes d’objets ou de meubles...) transmis à la fois par les planchers intermédiaires et indirectement par les parois verticales.
  • Les bruits aériens extérieurs et intérieurs propagés par les parois de séparation ou indirectement par les cloisons latérales.

La juxtaposition des matériaux composant les murs extérieurs (plaques de plâtre, plaques de bois-ciment, pierres de parement...), de matériaux dits “ressort” (laines et fibres isolantes) et une attention portée aux jonctions paroi-plancher en garantissent la parfaite isolation.

Isolant thermique naturel

De par sa composition, le bois est un excellent isolant thermique naturel. Adapté à tous les climats, il isole mieux qu’une construction maçonnée à épaisseur égale.

Par sa faible conductivité thermique, il évite la formation de ponts thermiques et supprime les effets de condensation. Toutefois, la garantie d’une isolation optimale passe par une bonne étanchéité à l'air assurée par un pare-vapeur sur l’ensemble de la surface intérieure du mur. De même, il faut veiller à diminuer les déperditions thermiques par des doubles vitrages performants.

Par grande chaleur, la bonne conception de la maison est le meilleur moyen d’avoir une habitation confortable, même sans climatisation. Quelques principes sont toutefois à respecter :

  • Tout d’abord, la lame d’air présente derrière le bardage participe au ralentissement de la montée en température du mur.
  • Une bonne ventilation des façades nord / sud aux heures les moins chaudes permet de créer un flux d’air rafraîchissant.
  • Contrairement à une idée reçue, il faut limiter les ouvertures orientées à l’ouest et favoriser les grands vitrages plein sud avec protections solaires.

Enfin, le bois étant un matériau à très forte inertie thermique, la consommation énergétique y est faible et moins coûteuse. Ses valeurs d’isolation thermique permettent d’importantes économies d’investissement et de fonctionnement, jusqu’à 20 à 30 %, et cela sans rien sacrifier au confort.

 

CRÉEZ VOTRE COMPTE

En créant votre compte vous pourrez enregistrer et gérer l'ensemble de vos projets et demandes d'études de prix. Créez autant de demandes que vous souhaitez, dupliquez-les et faites varier vos besoins...
Transmettez-nous vos demandes les plus abouties, nous vous transmettrons notre étude clé-en-main.

Creéz votre compte

CREÉZ
VOTRE
COMPTE

Construire bois

Créer son compte